Victoriaville, Québec

nathaliebellerosehamel@hotmail.com

1-819-460-4677

  • https://www.facebook.com/lesmotsquia
  • https://www.youtube.com/channel/UCyA
  • facebook

Trouble en Santé mentale, un chemin vrai ...

 

 

Aujourd’hui, je porte une certaine tristesse en moi. Je ne sais pas pourquoi et je sais qu’elle ne m’appartient probablement pas. En tant qu’empathe, je suis consciente de ce que je ressens et responsable de partager les mots, les émotions qui me viennent en tête, ou devrais-je plutôt écrire, en l’âme.

 

J’ai de la tristesse, oui. Ce genre de tristesse qui vient te visiter comme cela sans grande raison… J’ai de la tristesse pour les gens qui ont eu le courage de s’aimer assez prendre leur bonheur en main et qui ont osé aller chercher de l’aide dans leur moment les plus sombres.

Je tiens à préciser : je n’ai pas de tristesse pour leur état, non. J’ai de la tristesse pour une partie de la société malade qui trouvent cela plus glorifiant de juger les personnes qui doivent vivre avec un trouble mental en les pointant du doigt plutôt que de regarder leur propre vie en chamaille et se mentir à eux-mêmes en se disant : bah…j’ suis pas si pire…


Si pire? Si pire que quoi?

Cela fait 30 ans que tu es marié avec un homme que tu n’aimes plus mais heureusement qu’en apparence les gens vous croient heureux.
 

Si pire que quoi?

Tu passes ta vie à sourire et dire ça va, lorsqu’au fin fond de toi, tu trembles et tu pleures. À cacher ce si beau visage sous des tonnes de maquillage, à te regarder vieillir en soupirant espérant rattraper le temps avec quelques traitements de botox. À dire oui lorsque tu veux dire non. À peser tes mots en public pour ne pas avoir l’air d’un tel ou d’une tel… À te cacher et faire semblant. À t’effacer sous des liasses d’argent faisant briller le reflet de ta voiture aveuglant ainsi les regards qui pourraient se poser sur ton esprit brouillé et perdu…

 

Faire semblant d’être heureux. Arroser ta pelouse un jour de pluie afin qu'elle soit verte que celle du voisinage… Être en fidèle compétition contre les lopins de terres qui te servent d’emballage pour ta jolie maison. À te croire sain et équilibré et à juger les extravertis, les marginaux.

En fait, je m’égare. Moi-même, suis dans le jugement présentement. Je me ramène. Je me centre en mon cœur et j’écris ce message pour vous. Pour chacun de vous, qui êtes incompris…

 







Merci d’avoir osé reconnaître ton mal intérieur. Merci d’avoir osé te regarder toi, toi avec cette vulnérabilité qui te rend si vrai, si vivant… Tu as su reconnaître que tu avais besoin d’aide et en dépit des regards et jugements extérieurs, tu as su t’aimer assez pour choisir la vie…Cette vie qui te fait tant souffrir par moment…Cette vie que tu ne trouves pas toujours rose…ou parfois, TROP rose… Le diagnostique t’a fait mal n’est-ce pas? Cette impression de te caser, de te mettre dans une petite boîte et de maintenant te faire regarder comme une maladie plutôt qu’un être humain… Que dorénavant, tes moments joyeux se finissent par une question d’un  proche s’inquiétant TROP pour toi : es-tu sûr que tu es dans ton état normal? Que tes moments tristes, tout à fait normaux et sains, fasse paniquer ton entourage croyant que tu es en crise… Que tes moindres émotions soient justifiées par ton trouble plutôt que par l’humain qui le vit…

 

Et c’est à vous que je lève mon chapeau. À tous ceux qui ont cessé d’être gentils et qui sont devenus vrais. À ceux hypersensibles qui prennent soin des gens qui sont pour la plupart du temps, ignorés…. À vous, guerrier de Lumière, qui ne se reconnaissent pas comme tel mais qui sont encore vivant malgré les scénarios catastrophiques qui viennent visiter vos synapses une fois de temps en temps. À ceux qui on passé au travers de leur plancher en marchant de long en large lors d’événements angoissants, faisant les cents pas, se répétant en boucle ; et si? À ceux qui portent la culpabilité de blesser les autres par leur personnalité. À ceux qui ne savent plus à qui se confier ayant l’impression d’avoir écœuré les gens autour de soi. À ceux qui rêvent l’amour mais qui sont incapable d’aimer une personne à la fois. À ceux qui verrouillent toutes les poignées de porte avant de quitter la maison juste pour être sûrs… À ceux qui sautent des repas et qui calcule leur vie au kilo près… À ceux qui vivent qui ils sont et qui osent demander de l’aide pour apprendre à vivre avec eux-mêmes.

 

Les gens ont peur de ce qu’ils ne comprennent pas. Pourtant, il n’y a rien à comprendre. Chaque humain est qui il est. Chaque humain porte son étiquette…Certains la cache et dénigre les autres et d’autres osent se révéler tels qu’ils sont.

 

Je vous lève mon chapeau car la plus grande mission de chaque être humain incarné ici sur Terre est celle d’apprendre à Être. D’apprendre à cesser de se cacher sous le Faire et d’exprimer la facette unique de notre réalité ; la différence qui est si riche! De créer votre propre monde et apprendre à y être heureux. Vous, qui êtes si proche de qui vous êtes. Vous qui vous révélez avec vos forces et vos faiblesses. Vous, qui ne faite pas semblant, êtes beaucoup plus près du réel Amour, du réel bonheur! Beaucoup plus près car pour grandir vous devez explorer toutes vos facettes de votre identité…Celles qui sont belles et celles qui vous font mal…

 

Oui, car lorsque vous acceptez que vous avez un trouble vous apprenez à vous aimer tel que vous êtes et ainsi s’entame le début du chemin vers l’amour de soi!

Beaucoup de personnes se disant saine d’esprit n’ont même pas encore posé un orteil dans cette aventure et se retrouve à cinquante en se demandant ce qu’ils n’ont pas fait de correct. Pourquoi ressentent t’ils se vide intérieur? Que leur arrive-t-il? Qu’est-ce qui ne tourne pas rond?


Ce qui tourne pas rond sont les pensées carrées du jugement. De ceux croyant être différent alors que tout le monde fait partie de la même recette. Est-ce que l’air parfumé du salon est la même air que celle de la cuisine ? Est-ce que l’air du sous-sol est la même que celle du grenier? Oui, sauf qu’elle sent différemment. Pourtant, nous respirons tous le même air! La terre n’est pas habitée de milliards d’âme…Nous sommes tous la même âme qui continent des milliards d’enveloppes différentes!

Ne serait-il pas temps de se dénudé et de nous montrer tels que nous sommes? D’arrêter de se cacher derrière des rôles idéalisés sentant le Wal Mart à plein nez?

Peut-être serait-t-il temps de vous inspirer des personnes vraies plutôt que de ceux qui s’exposent hypocritement derrière une image photoshopé d’une petite vie heureuse et bien remplie…

Merci aux personnes vraies qui marche ainsi dans le sillon parfait de leur vie, de leur mission terrestre! Celles qui osent vivre en étant qui elles sont, cessant d'idéaliser ce qu'elles ne sont plus et construisant avec leur nouvelle réalité...Celles qui change le monde dans leur vérité!

 - Il vaut mieux se servir de ses propres yeux pour se conduire, et jouir par soi-même de la beauté des couleurs et de la lumière, que de les avoir fermés et suivre la conduite d'un autre. René Descartes

  • Pour bien vivre, il faut entretenir en soi-même les plus fortes passions, au lieu de les réprimer.

Gorgias - Platon

 

Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives